Religion

Depuis mai 2006, le Parlement à inscrit dans la Constitution provisoire, que le Népal est un pays laïque, pour ne plus être seulement un pays indou : établissant un droit égal à chacun à pratiquer une religion à découvert.

 

Hindouisme religion majoritaire pratiquée. 81% de la population. Religion omniprésente dans les rues des villes et dans les campagnes (par ses dieux Brahma, Vishnou, Shiva, ses déesses Nav et Sapta Matrikas).

 

Bouddhisme, 2éme religion en importance. 9% de la population. Religion présente dans les régions montagneuses et la vallée de Kathmandou. Bouddha est né au Népal dans le village de Lumbidi. La diffusion du bouddhisme est venue du Népal ; mais en retour les migrations tibétaines ont assuré le maintien des traditions bouddhistes

 

Les bouddhistes et hindouistes se rencontrent partout, vivant en bonne entente et harmonie. Ces religions se côtoient depuis des siècles, mêlant les dieux, jumelant parfois les temples.

 

L’Islam, 4,4% de la population.

 

Les Kirants, sont une confédération de peuple du Népal « Rai, Limbu, Sunuwar ». Parle une langue tibéto-birmane. Religion distincte de l’hindouisme et du bouddhisme Ils se disent descendre d’un seul dieu nommé Chandi, représente 3,10% de la population.

 

Les chrétiens minoritaires, 1,4% de la population.