Histoire

Népal dériverait du Sanskrit népalaya qui signifie « Au pied des montagnes » ou viendrait du tibétain qui signifie « Terre sacrée ».

 

Entre 400 et 750 ans après J-C, la capitale actuelle Katmandou était dirigée par la dynastie des Licchavi. Grâce à la confirmation entre les mythes locaux et les découvertes archéologiques qu’un peuple antérieur aux Licchavi a été identifié, connu sous le nom de Kirata.

 

Le Népal moderne a été crée dans la deuxième partie du XVIII siècle par Prithivi Nârâyan Shâh chef de la principauté de Gorkha, unifia un certain nombre d’Etats indépendants des contreforts himalayens, unifia le royaume, le ferma aux étrangers lui apportant la sérénité «Royaume de Gorkha ».

 

Après 1800, le pays sombre dans une période d’agitation. La stabilité est retrouvée après 1848 quand la famille Rânâ accapare de manière héréditaire le poste de premier Ministre, reléguant la monarchie à un rôle de représentation. Ce régime fortement centralisé, poursuit une politique isolation coupant le Népal de toutes influences extérieures.

 

Ce n’est qu’en 1951, que le pays décide de s’ouvrir au monde extérieur et reçoit ses premiers visiteurs. Le roi Tribhuvan revient au pouvoir, parvient à nommer un Premier Ministre ne faisant pas partie de la famille Rânâ. Début 1959 le roi Mahenra promulgue une nouvelle constitution, les premières élections démocratiques sont organisées. Déclarant, l’échec de la démocratie parlementaire, promulgue une nouvelle constitution, instaure une monarchie absolue, le roi étant à la tête de l’Etat avec une autorité sur toutes les instances gouvernementales.

 

Le roi Birenda, sous la pression des manifestations estudiantines et antigouvernementales appel à un référendum National pour décider de la nature du nouveau gouvernement. En 1990 après l’adoption de la démocratie parlementaire, les réformes agraires ayant pas lieu, les ruraux de certaines partis du pays vont décréter leur propre réforme, entraînant une radicalisation. Le 12 février 1996, voit le début de la guerre civile d’inspiration maoïste. Le 18 mai 2006, le parlement vote à l’unanimité une proclamation privant le roi de l’essentiel de ses pouvoirs, le Parlement devenant l’autorité suprême du Pouvoir. Le nom officiel de l’Etat est changé « Royaume Népal devenant Etat Népal » pays laïque.

 

Afin d’éviter un blocage du processus de paix, le 28/12/2007 un accord est trouvé entre les différentes composantes politiques, le Népal devant s’acheminer vers un Etat de type fédéral démocratique et républicain. Suite à l’élection de la nouvelle Assemblée le 10 avril 2008 et sa séance inaugurale du 28 mai 2008, confirme l’abolition de la monarchie et son remplacement par une République démocratique fédérale.