Nepal Society Treks and Expeditions Pvt. Ldt. > Logistique durant les treks

Logistique durant les treks

Choisir un trek, c’est quitter ses rituels. Ces changements seront d’autant plus appropriés que vous y serez préparé psychologiquement.

  A : Nourriture pendant votre séjour

Les hindouistes et bouddhistes sont le plus souvent végétariens. Mangent peu de viandes ou poissons (les plats sont à base de riz, lentilles, pâtes, pommes de terre…).

Le plat national est le Dal Bhat : légumes frais servis avec une assiette de riz nature, accompagné d’une soupe de lentilles, parfois de crudités assaisonnés et d’un peu de viande (poulet etc..) que l’on mélange.

1. Dans les principales villes népalaises (Katmandou, Pokhara ………) les repas (cuisine népalaise, indienne, chinoise, mexicaine, italienne voir françaises) sont servis dans la plupart des restaurants. Ils sont pris librement au frais de chacun (prix très modéré), hors petits déjeuners comme décrit précédemment.

 

2. En Lodge :

Les déjeuners seront pris entre midi et 13 heures dans des petits restaurants en bordure du chemin de randonnée (le guide vous fera choisir sur la carte votre plat). La pause déjeuner est assez longue en raison de la préparation des repas à la demande. Cette halte permet aux porteurs de bien se nourrir, de se reposer (rappel, nous vous demandons, de faire un effort pour limiter le poids de votre sac au maximum).

Après le black thé traditionnel de fin d’étape, vous établirez votre menu du soir d’après la carte proposée par votre guide (soupe + plat) servi vers les 18 heures 30. A l’issu du repas, vous commanderez le petit déjeuner du lendemain (galettes locales, omelette, miel, confiture, thé, café, chocolat, lait) qui vous sera servi vers 7 heures, horaire pouvant varier en fonction du programme de la journée.

Nota : Si, vous souhaitez compléter votre repas ou prendre une boisson, vous devrez régler ce ou ces compléments à la fin du repas au gérant de l’établissement.

3. Sous tente :

Le petit déjeuner servi tôt le matin, composé de café, thé, chocolat, lait, céréales, œufs, beurre, confiture, miel, céréales.

La pause déjeuner entre midi et 13 heures : repas chauds (salades, saucisses, pommes de terre, œufs, fromages, thé, café).

Le soir les repas sont servis chauds sous la tente mess (tables, chaises, couverts, éclairages). Le cuisinier prépare les repas pour le groupe de préférence avec des légumes frais achetés dans les villages visités ou traversés, parfois des conserves peuvent être servies (Pommes de terre, riz, pâtes, fromages, dessert). Tout étant réuni pour passer une bonne soirée autour d’un bon repas de qualité. A la fin du repas, briefing pour la journée du lendemain.

Si vous le souhaitez, apporter quelques barres de céréales et pâtes de fruits pour les petits creux.

4. Chez l’habitant :

Le contenu du repas dépend de ce qui est disponible dans les familles d’accueil. Souvent à base de Dal- Bhat agrémenté de fromage, thé, café.

Le petit déjeuner, déjeuner et dîner sont servis dans la salle commune chauffée au feu de bois. Cette pièce peut être de taille et d’éclairage variable, tout comme le nombre de personnes.

 

B : Hébergement

1. Hôtel :

A KTM (situé à proximité de Thamel), villes étapes vous serez logés dans un hôtel 2 étoiles (confortable, propre, calme, charmant). Si, la carte vous convient, vous pourrez prendre vos repas pour un prix raisonnable. Dans le cas, ou vous souhaiteriez un hébergement supérieur, faîtes nous le savoir dés la réservation. Il vous sera alors facturé la différence de prix.

2. Lodge :

Sont des hébergements de montagne simples à mi chemin entre refuges et gîtes. Les chambres sont généralement doubles. Il peut arriver en haute altitude que vous soyez contraint de dormir à trois par chambrée ou dortoir. Elles sont très simples mais chaleureuses.

Les sanitaires demeurent la partie la plus rustique, elles sont correctes. Chauffées à l’énergie solaire, les douches sont souvent tièdes (souvent payantes 1€ suivant le lieu). Situés bien souvent à l’extérieur du bâtiment.

Ces endroits très conviviaux, permettent d’approcher au plus près la vie de nos montagnes, de faire des nouvelles rencontres au fil des jours.

3. Sous la tente :

Plus grande autonomie, favorise la convivialité avec l’équipe népalaise. Plus onéreux, dû à une logistique importante (cuisiniers, alimentation, porteurs supplémentaires, intendance importante).

Une tente pour deux personnes plus matelas fournis ; tente mess avec chaises, table, couverts pour prendre les repas préparés par nos cuisiniers, lampes…..; bassine d’eau tiède pour la toilette, tente WC montée chaque soir au bivouac.

Nombreux arrêts en chemin pour admirer : panorama, faune, flore, animaux, oiseaux, villages et lieux de culte. En général levé tôt le matin ; le temps de marche est plus long le matin que l’après midi.

Nous organisons ces sorties dans les régions de Dolpo, Dhaulagari…. et pour les expéditions tel que camp de base Everest.

4. Chez l’habitant :

C’est vous qui décidez ce choix. Nous vous les organisons dans des régions peu touristiques (Tamang Héritage, Ghale Gau……).

Expérience unique que de partager vos soirées, vos nuitées dans des familles simples de cultivateurs (travaux très pénibles).

Peu de confort, mais souvenirs inoubliables, des réponses à beaucoup de vos questions, sans oublier les leurs. Demandant de votre part souplesse et humour. Votre guide sera là pour faire le trait d’union.

En bref ; flexibilité, bonne humeur, esprit d’équipe, et votre trek se déroulera de façon extraordinaire.

 

C : Transport

Taxis privés ou minibus pour les transferts Aéroport/Hôtel et visites commentées de KTM. Bus local ou touristiques (aller et retour du trek), la durée du voyage est en fonction des aléas de la route. Les transporteurs locaux sont seuls responsables en cas d’accident ou retard.

En ville et hors agglomération, la circulation y est intense, assez anarchique, route cahotante. Il faut être très vigilant et attentif même lorsque l’on se déplace à pied, malgré le bruit incessant des klaxons.

Pour certaines destinations comme Lukla : Départ camps de base Everest, l’avion (ligne intérieure) le plus souvent à hélices sera utilisé.